mission byzantyne du royaume de france
Bienvenue à la mission, situé à Auch dans le comté d'Armagnac et de Comminges. Ce forum est une annexe du jeu en ligne "les royaumes renaissants"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Baptême de Satine
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   mission byzantyne du royaume de france Index du Forum  .::. Intérieur de la mission  .::. Salle des baptêmes

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Padre Uztario
Premier Missionaire

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2013
Messages: 89
Localisation: Bazas
Masculin

Message Posté le : Mer 21 Aoû - 22:49 (2013)    Sujet du message : Baptême de Satine Répondre en citant

[quote="Padoo"][Devant la mission, au petit matin.]

Le Padre s'était levé tôt et préparait déjà le lieu pour l'office qu'il devait accomplir, en espérant que çelà allait aider la jeune dame.

Il vit Satine arriver au loin, sourire aux lèvres comme à son habitude.
Il s'avança vers elle et lui dit :

"Nous allons commencer.

Tout d'abord, je dois vous exorciser."

Le père leva ses mains vers le ciel.

"Toi, esprit de mensonge, d'erreur, de cupidité et de toute impureté, je t'ordonne de quitter ce corps."

Satineduval a écrit:
Levée de bon matin, la Noiraude avait un peu hésité quand au choix de son habillement. Se tapotant la lèvre, elle regarda ses trois robes l'écru, la myosotis et la rouge carmin, cette dernière n'allant de toute façon pas convenir à la cérémonie. Elle opta donc pour sa jolie mise bleue qui s'accordait à ses yeux de la même couleur, l'enfila prestement et constata qu'elle lui allait encore bien, malgré le petit ventre qui avait pris une jolie rondeur à présent.

Cheveux de jais coiffés et relevés en chignon aux mèches folles, la lorraine s'envoya un petit déjeuner vite fait, bien fait, question de ne pas tomber dans les pommes si la chaleur se faisait trop forte dans la mission du père Padoo et finir la tête la première dans l'eau du baptême.

Car, c'est en effet ce qui l'attendait ce matin du 9 août, une rencontre avec le Très-Haut, ni plus ni moins. Ce qui ne l'impressionnait guère, celui-ci, elle le voyait chaque jour dans la Nature si belle qu'il avait mise sur terre pour le bonheur des êtres humains.

Ainsi, quittant sa roulotte toujours située au bord de la rivière, Satine se rendit à la mission byzantine, pour y recevoir un sacrement, le deuxième de sa vie, car elle avait déjà eu un genre de baptême en taverne par Guillaume de Baskerville à Epinal, mais sans aucun parchemin le prouvant. De toute façon, la Bella s'en fichait un peu, de la reconnaissance par l'Eglise de ses baptêmes, ce qui comptait c'était ce qui était écrit dans son cœur, la seul se trouvait la vérité de la foi.

A peine le pied posé sur le parvis de la mission que le Padre l'accueillit avec des mots qui lui firent presque froid dans le dos..ouch..un exorcisme?? Elle le regarda un peu soucieuse, puis lui murmura un petit *bonjour* tandis qu'il commençait le baptême sans lui laisser le temps de reprendre son souffle...

Pourvu que cela ne soit pas douloureux ! Car elle avait entendu des histoires horribles au sujet d'exorcisme pratiqués par l'Inquisition, sous torture pour finir sur le bûcher. Argh!! Le sujet termina de la réveiller complètement puis elle écouta les paroles qui suivirent.

"Toi, esprit de mensonge, d'erreur, de cupidité et de toute impureté, je t'ordonne de quitter ce corps."


Hochant la tête, elle songea qu'en effet, comme tout le monde elle avait sa part d'impureté, qui en ce jour devait quitter son esprit, pour laisser celui-ci pur de toute mauvaise pensée en ce jour.

Ayant reçu trois fois le souffle sur son visage puis les trois croix, consacrant ainsi au Très-Haut ses pensées, ses paroles et son cœur, puis se tourna vers l'ouest pour prononcer trois fois la parole demandée..



Je renonce à Satan!

Regardant devant elle la rue qui était encore peu animée ce matin, la jeune femme mis toute sa conviction dans sa voix, puis attendit que le Padre la convie à l'intérieur de la mission, à moins de devoir encore prononcer d'autres paroles de renonciation.


Sephoria a écrit:
Sephoria, de bon matin, à la fraîcheur de la rosée , promenait ses oies en les rues de Auch pour se rendre à la pâture du coté du Gers.

Déambulant bruyamment au rythme des caquètements des volatiles, en chemin , elle croisa Père Padoo et Satine en grande conversation , du moins lui sembla-t-il de son point de vue, devant la mission.

S'approchant et laissant ses oies vaquer où bon leur semblent , elle tendit l'oreille, non par curiosité mais parce que tout bon consol se doit d'être au courant de tout ce qui se passait en son village.

De la dite conversation, elle n'entendit que cela et par trois fois.


Je renonce à Satan!

Et beh, pensa la vilaine, c'est que ça rigole point par ici. Enfin, elle retint une bonne chose , Satine n'était point possédée par le sans nom, enfin l'affirmait -elle bien haut et bien fort et de cela, la Sésé en était tout aussi sure. Satine ne présentait aucun signe de quelque possession qu'il soit.

Finalement, la curiosité l'emporta , sans aucun mal sur la Sésé et celle ci, bien qu'un peu en retrait, ne manquerait pour rien au monde, des échanges à venir.

Ceci dit ses oies occupées à parfaire à coup de bec les parterres de Dame Céronnie un peu plus loin ,ne risquaient point de la déranger.


Satineduval a écrit:
Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des oies sauvages (dicton adapté à la sauce satine)

Voilà que par trois fois, la Bella renonçait à ce que Satan habite son être, ce qui ne voulait pas pour autant dire qu'elle allait aussi perdre le diable au corps qui parfois la prenait dans des moments d'échange un peu intense avec son beau brun. De ce côté, il ne fallait attendre nul calme,nulle tempérance, mission aussi impossible que de souffler sur une feu rougeoyant pour l'éteindre, autant dire..peine perdue!

Au moment du vœu, ses yeux s'ouvrirent un peu plus à la vue de Sephoria qui remontait la rue, avec sa horde de bestioles caquetantes et se sentit un peu chamboulée intérieurement, se demandant si le Très-Haut lui envoyait pas un signe, sous forme de belle oiseuse. Tiens, tiens..voilà qui ferait bien l'affaire de la Lorraine, une marraine!!!

Plantant le Padre devant la mission, la Noireaude s'avança impulsivement jusqu'à la hauteur de la mairesse de la ville, puis la prenant par le bras lui tint à peu près ce langage :



Dites donc vous..ma chère Sésé!! Je vois que vous êtes occupée avec vos oies, mais que diriez-vous de vous joindre à nous pour mon baptême?

Il se trouve que je ne connais pas grand monde dans le coin et que..ben vous semblez tombée du ciel, entourée de vos plumes blanches, té!!

Je vous le dis..c'est un présage..et vous ne pouvez vous dédire..sous peine de vous voir foudroyée sur place..


Sourire innocent, mirettes myosotis adoucies comme le duvet d'un petit poussin jaune qui vient de naître, bref, l'attitude de celle qui tente un petit coup de bluff, jouant de toutes les façons possible afin d'obtenir l'accord de la femme en face d'elle..

Alors..z'en dites quoi ?? ça vous tente?


Sephoria a écrit:
Elle avait l'air fin , la Sésé, quand Satine la remarqua, plantée là tel un plant de tomate , bien que la brave ne rougissait qu'en très rares occasions. Elle ne pouvait quand même pas tourner les talons, ce serait pas bien sérieux pour une consol. Bon il faut avouer que l'idée lui a bien traverser l'esprit quand elle vit Satine venir vers elle.

Dites donc vous..ma chère Sésé!! Je vois que vous êtes occupée avec vos oies, mais que diriez-vous de vous joindre à nous pour mon baptême?

Ho beh ...

Ha ça, elle en avait la chique coupée par la demande, la sésé. Qui a dit que la curiosité était toujours punie? Ne laissant rien paraître de ses pensées , elle lui sourit à Satine, le sourire un peu niais de celle qui voudrait être loin ...


Il se trouve que je ne connais pas grand monde dans le coin et que..ben vous semblez tombée du ciel, entourée de vos plumes blanches, té!!

Le sourire s'efface doucement. Satine s'intéresse aux oies de l'éleveuse . L'alerte en le cerveau de l'oisive est donnée "oies en danger ! oies en danger!!".
Un rapide coup d’œil autour d'elle pour jauger le degré de menace qui plane sur ses oies mais celles ci étant en train de jardiner quelques potagers voisins , étaient hors de vue au grand soulagement de la vilaine qui reporta tout son attention sur Satine.


Je vous le dis..c'est un présage..et vous ne pouvez vous dédire..sous peine de vous voir foudroyée sur place..

La Sésé, point compliquée , leva la tête pour y voir l'état du ciel. Pont d'orage à l'horizon , un ciel des plus bleus, soleil y rayonnant , l'éblouissait même. Aussi se dépêcha t-elle de poser à nouveau, ses yeux plissés sur Satine qui lui souriait bizarrement.

Alors..z'en dites quoi ?? ça vous tente?

Ho beh...

Ben voui , on ne peut pas être tous les jours très loquasse et là, pour le coup, la Sésé en restait plutôt muette de la demande mais devant l'air si innocent e Satine , elle ne pouvait résister.

Dame , j'ai rien de prévu pour le moment...

Déjà, la Sésé imaginait qu'un baptême était occasion à fêter et que Satine serait reconnnaissant et généreuse avec son invitée
Et cela allant, l'enthousiasme envahit,, réveillant la soiffarde et la profiteuse qui habitent la gardienne d'oies.
Oubliant celles ci , par ailleurs, elle répondit...


J'en dis , dame Satine que tout cela me tente bien , mais ...

Elle tourna un regard vers père Paddo, lequel elle gratifie d'un salut souriant.

Vous croyez que c'est possible ?? J'suis point croyante en vot'e église , mon père mais j'suis bien respectueuse envers ceux qui y croient.


Padoo a écrit:
Le Padre observait les deux dames discutailler, ayant fait une pause dans son sacrement. La jeune dame semblait vouloir se faire assister par une personne de confiance, et qui mieux que la dona Sésé, pour accomplir cette tâche.



Citation :
Vous croyez que c'est possible ?? J'suis point croyante en vot'e église , mon père mais j'suis bien respectueuse envers ceux qui y croient.


Padoo, sourire en coin, répondit à Sésé :

"Et bien, normalement le baptisé doit avoir parrain parmis les fidèles, mais vu le calme qui règne en ses murs, je penses pouvoir faire dérogation...

Il fit un sourire aux deux dames, puis continua :

"A présent, Dame Satine, tournez vous vers l'Est.

Acceptez-vous de vous joindre à Christos?

Si oui répètez-le trois fois également."



Satineduval a écrit:
Ayant entendu la cordiale invitation du padre Padoo faite à Sésé, la Noiraude fronça un peu les sourcils, lorsque celui-ci lui demanda de se tourner à l'est..ben..au moins en même temps que son baptême, elle révisait à nouveau les points cardiaux en ce jour !

Qu'allaient donc lui réservé le nord et le sud? Satine accorda un petit sourire de remerciement à Sephoria, puis, instinctivement, regarda l'astre solaire pour s'orienter correctement, faisant un petit pas sur le côté et récita la phrase demandée par trois fois, d'une voix posée..



je me joins à Christos !



Puis, plissant ses yeux d'un air pétillant, elle se demanda si une personne allait être envoyée encore une fois, en réponse à ses paroles. Droite dans ses bottes brunes, la Lorraine scrutait à présent une autre petite venelle, bordée de maisons en pierres couleur sable, dont les balcons fleuris de corolles mauves étaient baignées de la chaude lumière solaire..petite vue à couper le souffle.

Entendant derrière elle les oies de la mairesse du village dans un cacoiephonie incroyable, Satine se demanda si les bestioles allaient aussi suivre la cérémonie à l'intérieur de la mission..Sésé avait l'air de les garder aussi précieusement que la prunelle de ses yeux.. sans doute n'allait-elle pas les laisser à la merci du premier passant venu..


Sephoria a écrit:
"Et bien, normalement le baptisé doit avoir parrain parmis les fidèles, mais vu le calme qui règne en ses murs, je penses pouvoir faire dérogation...

Sésé déglutit avec difficulté, il n'allait pas lui demandé de se faire baptiser à son tour. Elle était en passe de l'être à l'église aristotélicienne et elle le faisant de bon cœur mais à ce rythme , elle finirait par adhérer à toutes les croyances du village et trop de croyance tue la croyance , c'est bien connu.
Donc, elle ne retient même pas le soupir de soulagement quand le père Padoo la rassura. D'ailleurs , ele le remercia d'un grand sourire à son tour.

Le rite reprit bien vite et elle assista de bien près à la suite. Aussi quand le missionnaire demanda à Satine de se tourner vers l'Est, dans un soucis de venir en aide à celle ci, Sésé n'hésita pas à mouiller un index et le lever bien haut , avant se rendre compte que cela n'indiquait rien d'autre que l'orientation du vent.
En fait , pas un brin d'air et elle redescendit bien vite le doigt pour le cacher dans les plis de sa jupe.
Gardons cela pour nous , pensa la vilaine, ça servira peut être pour la suite.

En tout cas , Satine avait trouvé l' Est car déjà elle débitait les paroles que père Padoo lui avait indiqué.

Au loin, elle entendait ses oies s'en donner à cœur joie, surement occupées par quelques salades goutteuses ou peut être les fanes des carottes nouvelles.
Pas inquiète pour celles ci , car malheur et pilori pour celui qui poserait ne serait ce qu'un œil sur les pauvres bêtes, la gardienne était fin prête pour la suite de la cérémonie.


Domdom a écrit:
[Vas te faire voir chez les grecs...]


« Pourquoi ne passerais tu pas assister à mon baptême? » lui avait proposé Satine.
En effet, pourquoi pas, après tout …
En homme ouvert sur le monde qui l'entoure , l'encapuché avait eu la curiosité aiguillonnée par cette église inconnue, donc mystérieuse , dont sa compagne , avec son enthousiasme habituel , suivait depuis peu l'initiation.
A vrai dire, il n'y comprenait pas grand chose , le Dom , persuadé que les Byzantins étaient les habitants de Besançon, en Franche Comté.
Quand Satine lui expliqua qu'il s'agissait en fait d'une église de rite grec , le conteur eut une réaction d'une remarquable intelligence : Pas plus mal, en fait, mon Amour...Au moins ils ne te tourneront pas autour, ces grecs... »

Et le voilà parti à la recherche de la mission du Padre Padoo , ayant promis à la femme se ses songes de la retrouver là bas.
Après avoir demandé son chemin à un vieillard borgne et unijambiste , il fut accueilli par un cacardement d'oies, repérables dix lieues à la ronde,au moins.
Au milieu de ce troupeau de volatiles bêtes comme leurs pieds palmés, trônait la bourgmestre.
A ses côtés se tenaient Satine et le padre .

Le passeur d'histoires les interpella, un grand sourire aux lèvres, qui détonait un peu avec le côté solennel que devait revêtir toute cérémonie religieuse :


Bonjour à tous.
J'espère ne pas être trop en retard


La cérémonie semblant avoir commencé , le grand brun se fit plus discret .
Il murmura à Sephoria, dont il s'était rapproché , lui désignant son troupeau d'oies:


Ah...Je vois que vous faites prendre l'air à votre conseil municipal, dame bourgmestre..

Avant qu'elle ait eu le temps de lui répondre , il se tourna vers les deux autres protagonistes, les observant d'un air faussement recueilli


Satineduval a écrit:
L’Est, on le sait, est le point cardinal où se lève le soleil qui, triomphant des ténèbres, illumine tout l’univers en même temps qu’il éclaire les vies humaines.
Forte de cette pensée, la Noiraude aperçut tout à coup son conteur qui arrivait par la petite ruelle qui lui faisait face.

Subitement, elle sentit une agréable chaleur l'envelopper, se doutant bien que le soleil, aussi puissant fut-il, n'y était pour rien, dans son trouble.
Depuis le temps, elle aurait dû perdre un peu de cet émotion qui la gagnait au début de leur relation, mais nul petit signe de lassitude ou d'habitude ne pointait son nez dans leur relation. Chaque jour apportait son lot d'événements, plus ou moins importants, que tout deux partageaient avec plaisir, côte à côte..

Madre miseria !! Mordant sa lèvre inférieure, Satine songea qu'à présent, il lui serait un peu plus difficile de se concentrer sur la cérémonie.
Murmurant un petit mot d'excuse au padre Padoo, elle rejoignit Dom pour se pendre à son cou et lui donner un baiser, tout sauf chaste, préférant momentanément se joindre à l'homme de sa vie.

Christos et le Très-Haut pouvaient bien patienter et ne verraient sans doute aucun inconvénient à ce que deux cœurs aimants se le prouvent dans une communion si solaire.
Elle ne faisait, après tout, que suivre les commandements du livre des vertus.

Poussant sur ses pieds, elle lui chuchota un petit mot doux à l'oreille :



Retard pardonné, par ce doux baiser..merci d'être venu, cœur de mon cœur !


Puis la lorraine retourna d'un pas guilleret auprès de l'homme d'Eglise, pour continuer la cérémonie. La future baptisée repris sa place, avec une impatience grandissante.

Tendant l'ouïe pour la suite, elle entendit la remarque de Dom qui lui arracha un petit sourire amusé...Rooh..celui-ci n'arrivait pas à s'empêcher de taquiner les gens et cette fois-ci..c'était Sésé qui y avait droit au sujet de ses oies. Mauvaise langue ce Dom..m'enfin..pas toujours..


Padoo a écrit:
Aprés l'amie Sésé, le Padre vit un homme arriver. Aprés quelque hésitation, et le rapprochement d'avec la future baptisée, il le reconnut enfin, une de ses nombreuses rencontres de taverne. Il lui adressa un signe de la main, et continua son office.

Il se dirigea à présent vers une grande bassine remplie d'eau, tendit ses bras au dessus d'elle, puis récita :


"Que cette eau soit bénie pas l'esprit saint, telle l'eau du Jourdain, bénie par l'immersion de Christos, fils du Trés-Haut.

A présent, Dame Satine, je vous prie de quitter vos oripeaux et de vous placer dans la bassine."


Devant son regard quelque peu inquiet, le Padre la rassura en lui montrant le vêtement blanc posé à la droite de la bassine. Normalement le baptême se faisait nu, mais se fait en général également dès le petit âge. Ainsi, il put comprendre que la jolie Dame Satine, ne veuille faire profiter à quelqu'un d'autre que son homme ici présent, ses jolies courbes.


Satineduval a écrit:
Voilà, voilà..Temps de passer au bain béni, de se tremper dans l'eau sacrée et purificatrice, alors la jeune femme aux longs cheveux noirs s'avança d'un pas aérien, pour aller chercher la chemise que le padre Padoo lui désignait. Faite d'un étoffe simple mais douce quand même, elle prit le vêtement dans sa main puis chercha un endroit où elle pourrait aller l'enfiler sans qu'on puisse la voir.

Pas qu'elle était d'une pudeur étouffante, mais, mis à part ses amants, personne ne l'avait jamais vue nue. Des bains dans les rivières avec Dom, les tours à la cascade avec Fleur, se jeter dans les vagues de l'océan, jamais la Noiraude n'avait hésité à se mettre en tenue d'Eve, considérant que le corps humain faisait partie de la belle Nature que le Très-Haut avait créée de ses mains. Donc, aucune honte à avoir de dévoiler l'œuvre du Créateur dans toute sa splendeur. Mais bon, là..la situation était un peu différente, il y avait quand même deux personnes qu'elle appréciait beaucoup, mais pas au point de se dévêtir devant eux.

Jetant un petit regard amusé à son beau brun, qui lui avait dit ne pas être très chaud de la voir dans le plus simple appareil devant d'autres gens, elle avisa le confessionnal un peu plus loin et s'y rendit pour se changer. Coincée dans le petit espace, des souvenirs jaillirent dans sa tête. Faudrait bien qu'un jour elle fasse confession, mais au final, il y avait pas grand chose à dire..On ne confesse que ce qui nous pèse sur la conscience...et la sienne était très peu chargée de ce genre de problèmes.

Pendant qu'elle se tortillait tant bien que mal pour enfiler la chemise, qui lui arrivait aux genoux, en faisant une sorte de robe courte, flottant librement autour de son corps. Sa longue chevelure remise en place, coulant jusqu'à ses reins, elle sortit du confessionnal puis, comme demandé par le Padre, Satine leva un pied pour tâter l'eau dans la bassine, qui était bien froide !!





Prenant appui sur le rebord du bassin, la future baptisée plongea le deuxième peton avec une mine qui en disait long sur la sensation que lui faisait ce début de baignade, la suite allait sans doute lui procurer encore quelques frissons.

Dites..Padre..vous êtes sûr que l'eau du Jourdain était aussi glacée que ça??? Je me croirais plutôt dans une eau de rivière savoyarde!!!
Faudrait voir pour tempérer tout ça pour le prochain baptisé, surtout si c'est un homme...il risque bien de voir disparaitre son petit Aristote avant de voir apparaitre le grand..


Comprendra qui voudra, la donzelle s'avança au milieu de la bassine, obligeant quelque peu le padre Padoo à devoir la rejoindre pour profiter lui aussi du petit rafraichissement.

Faisant face aux personnes présentes, elle lança un petit regard innocent des ses yeux myosotis à Dom..n'avait-elle pas l'air d'un ange tombé d'une pluie d'étoiles dans sa robe virginale, comme il aimait si bien le lui dire au creux de l'oreille ?

Puis, voulant prendre Sésé comme témoin de ses dires

Alors là, Sésé..faut vraiment que vous confirmiez ! Venez donc donner votre avis ..je ne vous demande qu'un petit doigt testeur de température.
Je vous ai vu, avant, dehors le lever pour sentir la chaleur de l'air. Tentez celle de l'eau à présent !


Padoo a écrit:
Padoo s'amusa de voir la jeune fille prendre le temps de tremper son pied dans le baptistère.

Citation :
Dites..Padre..vous êtes sûr que l'eau du Jourdain était aussi glacée que ça???


Et bien ma fille, nôtre mission ne pratique pas la cuisine androphage, ainsi, je ne désires pas vous faire bouillir, juste vous baptiser...

A présent, le père posa ses mains sur les épaules de Satine, assis dans la bassine, et plongea son corps dans l'eau par trois fois, en prononçant ces mots :

"Satine, je te baptises, au nom du Trés-Haut, de Christos, et du Saint-Esprit!"

Le corps de la jeune femme, plongé par trois fois dans l'eau tempérée mais néanmoins bénie, laissait apparaître quelques signes de frissonnements. Le Padre lui aurait bien tendu des vêtements secs, mais elle les avait déjà revêtis avant le baptême. Il l'aida à sortir du baptistère, puis se tenant devant elle :

"Répètez aprés moi ma fille :"Accorde-moi la tunique de clarté, toi qui te drapes de lumière comme d’un manteau, trésor de tendresse, ô Christos nôtre guide."


Sephoria a écrit:
Sésé ouvrit de grand yeux quand elle crut que Satine devait se dépouiller de ses oripeaux.
Han , elle allait voir sa filleule aussi nue qu'un vers le jour de sa naissance. La brave en frissonna , grimaçant légèrement , détournant déjà la tête.
Voir Satine , prendre la direction du confessionnal, rassura la Sésé et l'amusa , tant et si bien qu'elle osa un murmure vers Domdom.


Té , pour une fois que ce truc va servir...

Elle ricanait encore quand sa presque filleule revient vêtue d'une chemise immaculée revient et continua le rite ancestrale du baptême.
Le sérieux était de mise et aussi quand Satine, petons plongés dans le bassin commença à se plaindre et demander confirmation, Sésé se laissa au secours de celle ci tel le messie puis surtout son "didi" orientateur éolien allait enfin servir.


Oui oui, j'arrive ...

Plongeant délicatement le dit doigt dans l'eau glaciale du bassin, elle annonça, l'air sérieux et rigoriste de celle qui s'y connait et donc on ne remet pas l'avis en cause.

Mes oies se sont baignées dans eau bien plus froide!.. Continuons.

Retirant son doigt, elle reprit sa place attendant la suite. Un petit coup d’œil vers le padre qui reprenait la cérémonie après une réflexion culinaire qui échappa à Sésé.

Bref , après une tentative échouée de noyade de sa bientôt filleule, Sésé constata une Satine trempée jusqu'aux os et un Padoo, au regard compatissant, l'aidant à s'extirper du bassin.

Le rite plaisait à Sésé , vraiment elle lui trouvait un charme particulier enfin, il lui restait à voir ce que son baptême lui réservait.


Satineduval a écrit:
Et bien ma fille, nôtre mission ne pratique pas la cuisine androphage, ainsi, je ne désires pas vous faire bouillir, juste vous baptiser...


Petite pique amusante de Padre Padoo, qui lui arracha un sourire amusé, tandis qu'elle commençait à sentir ses pieds s'engourdir doucement dans l'eau fraiche. Sésé s'approcha à sa demande et lui lança un petit regard un peu impératif, l'enjoignant à ne pas faire sa chochotte du regard, confirmant que l'eau bénie était à température acceptable..Roh..ben la marraine, peu compatisante !

Elle eut à peine le temps de vouloir ouvrir la bouche pour leur répondre que l'officiant la plongea dans le bassin, lui donnant le baptême par trois fois, la bénissant par l'acte et par la parole. Vraiment, ça rigolait bien en taverne, mais la Bella remarquait à présent que ces Auchoix étaient plutôt expéditifs suivant les circonstances et ne laissaient pas trop le choix ! Allez..plouf..plouf!! Petit moment de solitude pour la lorraine, puis marmonna un petit ..Je t'aurai Sésé..! elle se laissa faire.

Hé hop ! D'un que je te mouille les épaules..hé hop..le front, puis la tête. S'ébrouant légèrement pour chasser l'eau qui lui gouttait sur le visage, elle croisa ses bras sur sa poitrine dans une tentative de réchauffement climatique de son corps, rêvant d'aller s'allonger sur des pierres chaudes au bord de la rivière, comme elle aimait tant le faire.

Satine, tenait beaucoup du lézard quand il s'agissait de mijoter au soleil et toute perdue dans ses pensées..elle eut une idée lumineuse pour Domitille, à qui elle donnerait un petit conseil. D'habitude, Satinette notait tout de suite ses pensées farfelues dans sa main, mais là, pas de possibilité de prendre une plume et de l'encre. Mentalement, elle se nicha le projet dans le coin avant gauche de sa mémoire.


Suivant les demandes de Padoo, la baptisée, toute frissonnante et ruisselante, se releva, puis pris appui sur la main tendue aimablement par le padre. Satine resta bien droite, la chemise opaque collée au corps la dessinant comme une seconde peau. Entendant la phrase à réciter, elle articula de sa voix chaude et douce :



Accorde-moi la tunique de clarté, toi qui te drapes de lumière comme d’un manteau, trésor de tendresse, ô Christos nôtre guide !

Relevant son visage fin et délicat vers la nef, elle se sentit tout à coup prise d'une joie profonde d'avoir choisi ce rite qui lui plaisait beaucoup de par sa simplicité, sa sobriété..Elle avait, en ce moment même, vraiment envie qu'une tunique de lumière vienne la revêtir et se sentit comme baignée de chaleur intérieure, une grande paix se faisait en elle en ce moment..Comme lors du baptême de son frérot, quand elle s'était réconciliée avec sa sœur Lara, la lorraine ressentit une vague appaisante la pénétrer.


Padoo a écrit:
Satine se tenait devant le Padre, trempée de la tête aux pieds. Pourtant, la gêne qu'elle avait pu ressentir, et l'appréhension, semblaient avoir disparus, pour laisser la place à un bien-être intérieur. Le Padre savait bien ce qu'il passait, Satine était morte noyée dans le bain, et avait ressuscité, dépouillée de ses angoisses, ses remords et ses tentations. Ainsi, libérée du malin elle pourrait à présent prendre un nouveau départ.

Le Padre attrapa ensuite un pot en cuivre qu'il demanda à Sésé de tenir entre ses mains tendus devant lui. Il trempa son doigt dans l'huile crémeuse puis le passa sur le front de Satine.

À travers la Chrismation, tout membre de l'Église devient un prophète, et reçoit une part de la royale prêtrise du Christ; de même tous les chrétiens, parce qu'ils sont chrismés, sont appelés à agir comme témoins conscient de la Vérité.

Vous avez reçu l'onction de la part de Celui qui est Saint, et vous connaissez toutes choses.


Padoo attrapa ensuite un cierge qu'il alluma auprés du cierge pascal, et le tendit à Sésé.

Sephoria, vous avez été choisi par Satine. Ce cierge vous revient, symbole de la lumière divine qui s'est allumé en son intérieur. C'est à vous de faire que cette lumière ne s'éteigne jamais.


Satineduval a écrit:
La jeune femme attendit que le Padre fasse la croix sur son front avec l'huile en signe de reconnaissance du Christ, ce qui la porta à écouter attentivement les paroles prononcées. La connaissance de toutes choses.

Satine avait appris passablement de choses dans sa vie et du haut de ses 22 ans, elle se sentait plutôt dans un phase d'accomplissement, ayant à présent la joie de porter un enfant, déjà chéri par ses parents.
Des amis, elle en avait quelques uns, des gens fidèles et sincères qui ne l'oubliaient pas malgré la distance qui les séparaient.

Tout autant, la lorraine restait proche de sa famille, qui ne manquait pas de la tenir au courant de leurs joies et de leurs petits ou grands soucis qui les tracassaient, comme en ce moment.
Les liens étaient toujours solides entre la noiraude et les gens qu'elle aimait.

Sans aucun doute, son plus grand bonheur à présent était d'avoir sa propre petite famille, avec le père de l'enfant qu'elle portait dans son ventre rond.
Constat plus que positif sur sa vie bien remplie, à voyager, découvrir, aider quand elle le pouvait sur les remparts des villages visités.
Rien à redire, tout baignait, tout se déroulait, comme une quenouille faite de fils multicolores, tissant une toile de vie des plus resplendissantes.
La jeune femme rendit mentalement grâce à la vie, puis repris le cours de la cérémonie.

Alors, voyant le Padre Padoo tendre le cierge de baptême à Sésé, ses sentiments personnels de satisfaction résonnèrent dans tout son être, laissant apparaitre un doux sourire à ses lèvres pleines.
Sephoria n'aurait pas trop de travail avec la baptisée, qui s'était souvent entendue dire qu'elle était un petit rayon de lumière dans la vie des proches.
Pas pour tous, forcément, elle avait aussi son côté grinçant comme une porte mal huilée envers les gens qu'elle n'appréciait guère, mais ceux-ci étaient fort rares.

Dévisageant le Padre elle lui chuchota :



Je ne connais pas encore tout, tout, tout..mais j'apprends volontiers Padre, avec ardeur et conviction.
Mon chemin vers la lumière parfaite n'est pas encore terminé, mais je veillerai à toujours faire de mon mieux. En priorité, le bien autour de moi.



Puis elle le vit tendre la bougie de baptême à Sésé, qui semblait un peu prise au dépourvu. Satine également, car, ayant vu plusieurs baptêmes aristotéliciens, elle savait que la bougie allait généralement à la personne baptisée.

Faisant une petite bouille un peu grinchouille, Satine se retient de pousser un petit cri de surprise.
La Bella adorait les bougies, sauf quand il s'agissait de tenir la chandelle, et d'en voir une lui passer sous le nez lui déclencha un mordillement de la lippe pour ne pas rouspéter.


Padoo a écrit:
Citation :
Je ne connais pas encore tout, tout, tout..mais j'apprends volontiers Padre, avec ardeur et conviction.
Mon chemin vers la lumière parfaite n'est pas encore terminé, mais je veillerai à toujours faire de mon mieux. En priorité, le bien autour de moi.


A ces mots, le Padre fit un large sourire.

Le chemin n'est jamais terminé, ma fille, chaque jour est un combat, contre nos tentations, nos pulsions, et nos instincts. J'espère vous avoir montré le chemin, et je serais toujours présent, si un jour vous avez besoin de mes conseils. Je suis pour vous un père, vous êtes pour moi une fille, et l'amour divin nous unit. Vous serez toujours la bienvenue à la mission.

_________________
Padre Uztario, premier missionnaire de la mission byzantyne de France.


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mer 21 Aoû - 22:49 (2013)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   mission byzantyne du royaume de france Index du Forum .::. Salle des baptêmes
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.